17.05.19

Temps de lecture: 3 Minutes

Neuf choses à ne pas dire à un joueur de FM

Il est des moments dans la carrière d'un joueur de FM où le monde extérieur s'invite un peu trop librement dans votre espace. Les importuns ressassent les mêmes lieux communs, auxquels nous proposons une réponse simple. 

Nous vous en avons demandé les meilleurs exemples sur les réseaux sociaux.

Neuf choses à ne pas dire à un joueur de FM

1.  On ne contrôle même pas les joueurs

Je ne les contrôle pas *physiquement*, non. Je ne peux pas placer mon arrière gauche dans la zone de réparation d'un coup de souris ou d'index, mais je contrôle le rendement, la motivation, la réflexion, le développement et le bien-être de mon équipe. Pourquoi se limiter à un seul joueur quand je peux gérer un groupe ou un club... non, un univers ?

2. 2037... les joueurs ne sont même plus réels.

Peut-être pas dans la réalité, mais pour moi, ils le sont bien. Je suis la carrière de ces messieurs depuis le début. Je les ai vus faire leurs preuves, quitter le banc, se marier, devenir pères, champions et managers à leur tour. Insolent.

3. Laisse tomber le costard, c'est pas une vraie finale de coupe.

Primo, ce n'est pas un costard... c'est un petit pantalon léger, avec un gilet assorti. Deuxio, cette finale de coupe *est bien réelle* pour moi, pour mes joueurs, mon équipe et mes fans. Je ne pouvais pas décemment me présenter en survêtement ni en pyjama. Un peu de respect pour le championnat.

4. Tu ferais mieux d'abandonner et de recommencer quand tu perds, non ? 

Ou braquer une banque ? Ou ne courir que le dernier kilomètre d'un marathon ? On me garer sur la ligne jaune, feux de détresse allumés ? J'ai mérité mes victoires, mes succès et mes trophées. Si je recommençais chaque fois que je perdais, l'histoire serait bien moins intéressante.

5. Il est 2h30 du matin, va te coucher.

Tu sais quoi ? D'un côté, j'aimerais le faire, pour me reposer un peu avant une autre grosse journée de FM19, mais on vient d'entrer dans la période des transferts de janvier et j'ai encore quelques offres à boucler. Impossible d'aller me coucher, le fax virtuel n'arrête pas de sonner.

6.  Tu ne l'as pas vraiment découvert, on est d'accord ?

Non, je ne l'ai pas *vraiment* découvert. Je n'étais pas là le jour où il a frappé son premier ballon, mais j'ai entendu parler de lui longtemps avant vous tous et je harcèle les clubs du monde entier pour le signer depuis des mois. Je suis content que l'un d'eux m'ait enfin entendu. Il faut juste que je leur envoie la facture.

7. Pourquoi t'es ronchon comme ça ? C'est juste un jeu.

*Soupir*... suivant. 

8. Pourquoi est-ce que tu rédiges ton propre commentaire ?

Ce n'est pas un commentaire, mais une illustration de ce que j'envisage pour mon équipe. C'est de l'art. On n'y peut rien, on ne contrôle pas ses réactions, elles jaillissent de la gorge du manager et du fan que tu es.

9.  C'est trop long d'attendre les résultats.

Rome ne s'est pas construite en un jour. L'AS Roma non plus, d'ailleurs (ni leur superbe compte Twitter). Créer une dynastie demande de la patience, mais quand elle finit par s'établir, quand tu es vraiment dedans... c'est énorme.

REJOIGNEZ L'ÉQUIPE
EMPOCHEZ LA RÉCOMPENSE

En vous inscrivant à FMFC, vous aurez la chance de recevoir des présentations et des infos avant tout le monde, ainsi que des contenus adaptés à vos préférences, en plus de récompenses et de primes réservées aux membres.

Enregistrez-vous maintenant pour une chance de gagner un maillot FMFC chaque semaine jusqu'à la fin de la saison.

Déjà membre ? Se connecter