27.05.19

Temps de lecture: 2 Minutes

Six choses que nous faisons tous après avoir signé un jeune prodige

Football Manager nous réserve quelques moments d'exception, comme la signature tant attendue d'un jeune prodige. L'équivalent d'un billet gagnant au Loto ou d'un puits caché dans le désert.

Ces joueurs ont plus d'importance à nos yeux que les autres... vous n'arrêterez pas d'en parler à vos amis, vous ne les oublierez jamais. Voici six choses que nous faisons tous après avoir signé un jeune prodige.

Six choses que nous faisons tous après avoir signé un jeune prodige

1. Vous renoncez à toute mesure

"C'est lui. C'est lui. Ce garçon va tout changer. Il va faire grimper le FC Dordrecht au sommet."

Il n'a pas défait son sac que vous avez déjà appelé un sculpteur pour lui demander un devis. Peu importe qu'il n'ait que sept en Contrôle de balle ou qu'il soit Sans ambition, les médias le voient comme le nouveau prodige, ça vous suffit.

2. Vous le bichonnez

Nous connaissons tous ces histoires de joueurs qui seraient arrivés au sommet sans leur problème de genou/cheville/petit orteil. Vous vous dites que cela n'arrivera pas à votre jeune prodige, vous passez donc 20 minutes à lui préparer un entraînement sur mesure et vous investissez une fortune en staff médical. Vous voulez même renvoyer ceux qui cherchent à le tacler, jusqu'à ce que votre assistant vous en dissuade.

3. Vous faites peser sur lui tous les espoirs de votre équipe

Vous vous débarrassez de ce buteur égocentrique qui rêve d'une place chez les grands. Vous jetez à la poubelle vos belles tactiques pour faire entrer votre prodige dans le 11 de départ. Vous promettez au comité une place dans les quatre premiers, même si personne ne vous attend au-dessus de la 12e. Cette nouvelle recrue va tout déchirer et faire de vous un génie du terrain.

4. Chaque performance vous satisfait un peu trop

Une moyenne de 8.00 ? Faites sabrer le champagne. Il fait une passe ? Vous écrivez une chanson. Son niveau grimpe d'une moitié d'étoile ? Vous appelez les danseuses. Il est fréquent de s'enthousiasmer lorsque le jeune prodige vous donne l'impression de mériter les espoirs que vous avez placés en lui. En particulier si vous êtes coincé dans les ligues inférieures et que vous attendiez sa venue depuis des années.

5. Il vous manque quand il n'est plus là 

Personne ne souhaite vendre un jeune prodige, surtout s'il commence à montrer qu'il est à la hauteur de vos attentes, mais c'est parfois inévitable... une clause de départ inopportune, un désir de voir du pays... C'est déchirant de les voir rejoindre les bras d'un autre. Mais, comme vous ne pouvez vous empêcher de consulter le profil Instagram de votre ex à une heure du matin (et d'aimer ses photos d'il y a trois ans... on est tous passés par là), vous ne pouvez vous empêcher de suivre son évolution, après vous.

Oui, il remporte peut-être des trophées nationaux ou internationaux et vous êtes au bord du renvoi, mais tout n'est pas perdu. Promis.

6. Vous recommencez

La beauté de FM, c'est que tout est toujours à recommencer. Reprenez le processus, retrouvez cette vague d'optimisme chaque fois que vous dénichez un joueur à fort potentiel. Les jeunes prodiges vont et viennent, mais votre carrière continuera malgré tout... vous seul êtes responsable de votre équipe. Attendez... euh... il a cinq étoiles en potentiel ? C'est lui. C'est lui.